Côté maison intro andree putman

Publié le 2 juin 2020 | par redaction

0

Andrée Putman

Le talent de mère en fille

Née à Paris en 1925, d’un père intellectuel et d’une mère pianiste de talent, Andrée Putman en a retenu le meilleur, à savoir une grande indépendance d’esprit, un goût artistique précoce et le rejet des conventions bourgeoises. Des traits de caractère qu’elle transmettra à sa fille Olivia qui, en 2007, reprendra la direction artistique du studio fondé par Andrée Putman alors âgée de plus de 80 ans. Un bel exemple de filiation artistique où le talent ne se dément pas.

« J’aime le beau et l’utile, et plus encore le beau dans l’utile. » Andrée Putman
Suite à un accident de vélo dont elle réchappe de justesse en 1945, elle décide de partir à la découverte du monde. Une découverte qui passera d’abord par le journalisme avant de devenir styliste pour les magasins Prisunic où elle imagine des pièces de mobilier et de décoration à prix abordables.

andree putman bureau correspondancesDÉNICHEUSE DE TALENTS
En 1971, elle crée avec son ami Didier Grumbach une société innovante spécialisée dans le développement du prêt-à-porter où elle révèlera de nombreux talents, comme Jean-Charles de Castelbajac, Issey Miyake, Claude Montana ou Thierry Mugler.

andree putman chaise longue reglableARCHITECTE D’INTÉRIEUR
Mais c’est l’aménagement, en 1984, de l’Hôtel Morgans à New York qui marquera un tournant dans sa carrière. Cette réalisation d’un hôtel de luxe avec très peu de moyens sera suivie de nombreux autres projets d’architecture intérieure et conceptions d’hôtels pour Sheraton ou Ritz Carlton, de boutiques prestigieuses ou encore de bureaux comme celui de Jack Lang au Ministère de la Culture…

andree putman collection orgueMAIS AUSSI DES OBJETS ET DU MOBILIER
Par la suite, et jusqu’en 2007, date à laquelle elle confiera son studio créé 10 ans plus tôt à sa fille Olivia, elle poursuivra son œuvre créatrice partout dans le monde en aménageant hôtels, résidences privées, bureaux et boutiques, et imagine des objets et du mobilier.

andree putman les rainettesMAIS AUSSI DES OBJETS ET DU MOBILIER
Par la suite, et jusqu’en 2007, date à laquelle elle confiera son studio créé 10 ans plus tôt à sa fille Olivia, elle poursuivra son œuvre créatrice partout dans le monde en aménageant hôtels, résidences privées, bureaux et boutiques, et imagine des objets et du mobilier.

Décédée en 2013, Andrée Putman laisse un grand vide dans le monde du design français et international. Désormais c’est sa fille Olivia qui dessine chaque année des objets et de nouveaux mobiliers réalisés avec les meilleurs artisans français.


A propos de l'auteur


Les commentaires sont clos.

Haut ↑