Foot 60444891 1102150879986844 977697365894889472 n

Publié le 21 mai 2019 | par Quentin

0

Foot : L’Entente SSG frustre Villefranche

En ce vendredi 17 mai se joue la 34e et ultime journée de National 1. C’est sous un temps pluvieux que les caladois, officiellement maintenu depuis la semaine dernière, reçoivent au Stade Armand Chouffet l’avant-dernier l’Entente SSG, déjà condamné à la relégation.

Un match qui parait très abordable pour Villefranche qui reçoit à domicile une équipe de l’Entente SSG déjà reléguée en National 2. De plus, depuis jeudi dernier et son match nul obtenu à l’extérieur, la formation coachée par Alain Pochat est officiellement maintenue et peut aborder cette rencontre sans pression. La confrontation n’a donc pas réellement d’enjeu si ce n’est de finir sur une bonne note cette saison mitigée. On rappelle que Villefranche n’a plus gagné depuis 5 matchs.

L’arbitre donne le coup d’envoi. On assiste dans un premier temps à une passe d’armes entre les deux formations. C’est Villefranche qui lance les hostilités avec une énorme occasion dès les premières minutes (6e minute). A la suite d’un bon centre, un caladois parvient à placer une tête à bout portant qui oblige le gardien adverse à détourner le ballon d’un superbe réflexe. Première grosse alerte.

13e minute, les visiteurs répondent avec une action plus que litigieuse dans la surface caladoise. L’Entente SSG lance un contre éclair et un attaquant s’écroule dans la surface de réparation. La faute semble bien réelle mais l’arbitre ne bronche pas. Petit frisson dans les rangs caladois.

« Ultra-domination » caladoise

Les locaux ont le monopole quasi-complet du ballon. Pour autant, ils ne se montrent pas encore très dangereux, du moins jusqu’à la 24e minute…

La défense adverse joue avec le feu devant sa surface de réparation. Acculé par des joueurs de Villefranche hauts sur le terrain, le gardien se fait subtiliser le ballon dans les pieds par Ali M’Madi mais qui ne parvient pas à le dribbler. Sueurs froides pour les visiteurs qui l’ont échappé belle. Mais ça ne faisait que commencer…

Une petite minute plus tard, Maxime Blanc renverse magnifiquement sur l’aile droite pour Tom Perracino qui centre en retrait pour Rémi Sergio. A l’entrée de la surface, le milieu caladois mystifie un joueur adverse d’une feinte de frappe et déclenche un enroulé du pied gauche. Capté par le gardien. Mais encore un beau mouvement de Villefranche.

31e minute et Villefranche remet le couvercle. Le latéral droit Tom Perracino, en bonne forme aujourd’hui, envoie un centre qui trouve la tête de Brighton Labeau bien démarqué au premier poteau. Dans le petit filet extérieur. Les joueurs caladois combinent de mieux en mieux entre eux.

A peine 2 minutes plus tard, Rémi Sergio, très bon comme à son habitude, reprend de volée le ballon en première intention à une vingtaine de mètres. Dans les bras du gardien. Mais le danger se rapproche pour l’Entente SSG.

Pressing gagnant

Villefranche exerce un gros pressing et met en difficulté leur adversaire du soir qui peine à faire ressortir les ballons. D’ailleurs, cette agressivité et ces efforts à la récupération allaient porter leurs fruits.

A 5 minutes du terme de la première période, Rémi Sergio effectue une superbe récupération aux abords de la surface adverse et lance dans la profondeur Brighton Labeau. Seul devant le but, l’attaquant martiniquais remportait son face à face avec le gardien d’un plat du pied du gauche parfaitement placé (1-0). Villefranche ouvre la marque et c’est largement mérité.

Suite à un dernier excellent coup-franc d’Ali M’Madi passé tout près du cadre (43e minute), l’arbitre de la rencontre siffle la pause et renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. A noter la sortie sur blessure du meneur de jeu caladois Maxime Blanc, pourtant dans un bon soir.

Les joueurs de Villefranche mènent logiquement, eux qui ont outrageusement dominé les débats durant le premier acte.

Début de la seconde période. La formation de l’Entente SSG est revenu des vestiaires avec de biens meilleures intentions qu’en première période. D’ailleurs, 55e minute, l’équipe visiteuse part en contre. Lancé dans la profondeur, l’attaquant de la formation du Val-d’Oise se retrouve seul face au gardien et parvient à l’éliminer. Il a le but vide devant lui mais s’incline devant le l’héroïque retour défensif d’un défenseur caladois. Oumar Gonzalez dégage le ballon comme il peut. In extremis !

Une minute après, Villefranche tente de réagir suite à un corner et à une sortie complètement manquée du gardien adverse qui passe à travers. Mais la tête caladoise passe de peu à côté.

Retour canon de l’Entente SSG

Cette seconde période est très animée avec des contres attaques de part et d’autre. D’ailleurs, l’une d’elles allait faire mouche…

61e minute, Mathieu Géran part en contre-attaque pour l’Entente SSG. Sur son aile gauche, le joueur fixe bien le défenseur caladois avant de le prendre de vitesse. Il envoie ensuite un centre à ras de terre parfaitement dosé pour son attaquant Kévin Farade. Ce dernier se retrouve étrangement seul et peut tranquillement placer un plat du pied au fond des filets caladois (1-1). Les compteurs sont remis à zéro et tout est à refaire pour les locaux.

Cette égalisation est à l’image de cette mi-temps, beaucoup plus disputée. Les visiteurs ne déméritent pas et sont beaucoup mieux dans leur match.

Tout s’accélère suite à cette égalisation. La balle va d’un but à l’autre. Un coup c’est un tir dangereux de Villefranche qui fait lever le public (65e minute), un coup c’est Oumar Gonzalez qui sauve son équipe (69e minute), un autre coup c’est une frappe de loin qui passe au-dessus de Youssouf Ndiaye (70e minute). Villefranche pousse de plus en plus et ça va finir par payer…

Délivrance éphémère

77e minute, à 25 mètres du but, Rémi Sergio, encore lui, se retrouve seul le cuire dans les pieds. C’est alors qu’il décide de déclencher une frappe, pas très puissante, mais ô combien bien placée. Le ballon finit sa course près du poteau et se loge au fond des filets d’un gardien pas exempt de tout reproche (2-1). Un maximum de réussite mais qu’importe, Villefranche reprend l’avantage à un quart d’heure de la fin. Et ce but fait un bien fou aux caladois qui étaient malmenés par leurs adversaires pendant ce second acte. Bonheur de courte durée…

Réaction éclaire

6 minutes plus tard, l’Entente SSG obtient un corner. Le corner est frappé et atterrit sur une tête qui revient sur Jonathan N’Sondé, absolument oublié au second poteau, et qui n’a plus qu’à finir d’un plat du pied à bout portant. Le gardien ne peut rien faire (2-2). Cette grossière erreur de marquage coûte cher aux locaux. Ce but arrive au pire des moments possibles pour Villefranche à qui il reste à peine 10 minutes pour tenter de réagir et arracher les 3 points.

Le score ne bougera pas. Fin du match sur ce score nul de 2-2. Nouveau nul et nouvelle contre-performance pour les caladois qui termine donc la saison sur 6 matchs sans la moindre victoire, et surtout avec un bilan de 18 matchs nuls ! Ce match est à l’image de la saison, frustrante car il y avait la place de faire mieux.

C’est quand même la fête !

Mais malgré le résultat, c’était la fête à la fin du match. Pour cette dernière de la saison, les joueurs caladois ont eu le droit à de chaleureux remerciements de la part de leurs supporters. Ce fut un beau moment de communion entre le FCVB et son public. Il faut dire que Villefranche s’est tout de même maintenu en National 1, cette formation qui on le rappelle était pensionnaire de National 2 il y a tout juste un an de ça. De plus, le superbe parcours et la prestation plus qu’honorable des joueurs face au Paris Saint-Germain en 8e de finale de Coupe de France reste encore dans toutes les têtes. Tout au long de la soirée, les festivités sont allées bon train pour célébrer la saison et le maintient des hommes d’Alain Pochat. Ce dernier ainsi que ses joueurs ont pris la parole tour à tour pour communier avec les supporters.

Crédit photo : Maxime Photography

Le top : Rémi Sergio

Notre top est un joueur caladois malgré ce nul décevant. Rémi Sergio a été une nouvelle fois le grand artisan du bon match collectif de son équipe ce soir. Toutes les bonnes combinaisons passaient par ses pieds. Il a une nouvelle fois su montrer sa belle vista dans les choix qu’il a réalisés, dans son sens du jeu. Techniquement aussi c’est très fort. Sa qualité de passe, de frappe et son touché de balle ont fait mal à l’adversaire. De plus, il ne rechigne jamais pour ce qui sont des efforts défensifs. Enfin, il a aussi su se montrer décisif. Sur le premier but, c’est lui qui s’emploie pour chiper le ballon dans les pieds de l’adversaire. C’est aussi lui qui très vite voit Brighton Labeau en bonne position et lui délivre une passe millimétrée. Sur le second but, il prend ses responsabilités et envoie une frappe très bien placée qui fait mouche, certes avec un peu de réussite. Dans tous les bons coups. Mais pas suffisant pour offrir la victoire à son équipe …

Le flop : les errances défensives caladoises

Villefranche a encore rendu une belle copie dans le jeu offensif et avait tout pour gagner ce match, eux qui ont mené par 2 fois. Malheureusement, une fois n’est pas coutume, l’équipe se prend 2 buts qu’elle aurait largement pu éviter. A 2 reprises, ce sont des erreurs de marquage en défense qui les ont sabordées. Ce manque de rigueur et de concentration dans les phases défensives n’est malheureusement pas quelque chose de nouveau …


A propos de l'auteur


Les commentaires sont clos.

Haut ↑