Théatre intro Theatre villefranche Ces filles la Raphael Laboure

Publié le 1 mars 2019 | par redaction

0

Ces Filles-là

Théâtre

Théâtre de Villefranche

# mars 2019

Mardi 19 à 19h30
………………………………………………………..
À voir en famille dès 14 ans
Places non numérotées
Location / billetterie en ligne à partir du 6 février
………………………………………………………..

Ces filles laTriées sur le volet dès l’âge de cinq ans pour intégrer cette prestigieuse institution, les filles de Sainte-Hélène ont grandi ensemble. Elles ont juré qu’elles seraient amies pour la vie. Pour le meilleur ou pour le pire. Mais quand une photo de l’une d’entre elles, Scarlett, fait le tour des élèves, les filles l’évitent, chuchotent, et les garçons rigolent. Isolée, harcelée, Scarlett est obligée de changer de lycée. Mais son histoire la rattrape. Écrite par l’auteur anglais Evan Placey, cette pièce s’inspire de l’histoire d’Amanda Todd, une adolescente canadienne de quinze ans qui s’est suicidée après avoir publié une vidéo sur Youtube dans laquelle elle expliquait son histoire. Sur scène, elles sont douze professionnelles et huit amatrices. Vingt femmes, de quatre générations différentes pour raconter l’histoire de Scarlett, au présent et au passé en jonglant entre dialogues, récit et chorégraphies sur des musiques de Rihanna, Katty Perry ou encore Beyoncé.
Au milieu du chœur des filles, surgissent des voix plus anciennes, celles de femmes de générations passées, des années 20, 60, 80, des femmes qui se sont battues pour leurs droits et leur liberté.
Après Holloway Jones du même auteur, qui explorait déjà la question de l’adolescence et de l’identité, la metteuse en scène Anne Courel met en jeu cette pièce chorale avec l’énergie et la puissance des vingt comédiennes artistes et amateurs pour créer une œuvre collective singulière, féministe et résiliente.

Comme à son habitude, Anne Courel est intéressée par un théâtre on ne peut plus vivant qui puise sa force dans le quotidien, l’adolescence et les rapports humains. Le texte d’Evan Placey questionne la force de l’image, son importance et ses dégâts. Le Dauphiné Libéré

© Loup William Théberge

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


A propos de l'auteur


Les commentaires sont clos.

Haut ↑