Archives dia_ARLOGIS_bn296

Publié le 8 septembre 2017 | par Rédaction

0

Maisons Arlogis

Sur la base de la confiance

••••••••••••
À 28 ans, Loïc Clémencin, marié, sans enfant, est primo-accédant. Entendez par là qu’il s’agit de sa première maison. Et pour cet événement, ô combien important dans la vie d’un individu, il a fait appel à Arlogis.
••••••••••••

Il était donc tout naturel de l’interroger sur ce qui l’avait amené à faire ce choix et sur son sentiment à l’instant où il s’apprêtait à réceptionner le chantier.

Bloc-Notes : Qu’est-ce qui vous a amené à prendre contact avec Arlogis ?
Loïc Clémencin : En ce qui me concerne, le bouche à oreille a fait son oeuvre. Je savais par des personnes ayant déjà travaillé avec eux que leur qualité de construction était excellente et qu’ils employaient de très bons artisans. Et cela s’est avéré, du terrassier aux finitions.

BN : Hormis la qualité, avez-vous ressenti une véritable relation privilégiée tout au long des travaux ?
L.C : C’est certain. Quand nous avions une question à poser, ils y ont toujours répondu. Compte tenu de mes horaires, je ne pouvais pas me rendre sur le chantier dans la journée, ce qui ne m’a pas empêché de le suivre pas à pas grâce à l’aide bienveillante de l’équipe.

BN : Était-il important pour vous que votre maison soit construite par des artisans locaux ?
L.C : Oui, forcément. Avec les artisans locaux, il y a davantage de réactivité. Et puis, on peut considérer que leur proximité joue sur l’exigence de bien faire.

BN : Le soutien administratif d’Arlogis a-t-il été à la hauteur de vos espérances ?
L.C : Tout à fait. Ils se sont occupés de tout, excepté des viabilités (VRD) dont j’avais décidé de m’occuper moi-même.

BN : Avez-vous des inquiétudes quant à la réception du chantier ou êtes-vous totalement confiant ?
L.C : Non, pas d’inquiétudes particulières. J’ai pu suivre le chantier de près et par conséquent, je sais ne pas avoir de surprises.

BN : Recommanderiez-vous Arlogis ?
L.C : Pour des personnes qui n’ont pas le temps de suivre leur chantier pas à pas, honnêtement, il n’y a rien à dire.
Dans l’ensemble, nous ne sommes vraiment pas déçus.


A propos de l'auteur


Haut ↑