Archives Martelet2

Publié le 5 mai 2017 | par Blocnotes

0

Martelet

Martelet et les chantiers du beaujolais

Alors qu’il y a encore quelques décennies, le Martelet et les chantiers du beaujolais n’étaient que friches et bâtiments industriels délabrés, il est aujourd’hui comme un petit village avec ses commerces de proximité, ses restaurants, son pub et même son campus universitaire...

Martelet4Nul doute que si nos aïeux revenait aujourd’hui au Martelet, ils auraient bien du mal à reconnaître les lieux. Quartier très vivant au tout début du vingtième siècle grâce aux ateliers de carrosserie reconvertis en usines de construction de matériel de transport pour l’armée durant la Première Guerre mondiale, puis dédiés à la remise en état du matériel roulant de la compagnie P.L.M. (Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée) ; le Martelet était retourné à l’oubli à partir des années 1950 pour en être à nouveau sorti au début des années 2000.

MÉTAMORPHOSE
Mais en dépit des apparences, la métamorphose était déjà à l’oeuvre depuis plusieurs décennies. Une métamorphose initiée par la présence active de l’ARFA qui, en quelque sorte, prédestinait déjà le quartier à son destin actuel de pôle de formation.

TRANS FORMATION…
Depuis les années 1970, d’autres organismes de formation ont emboîté le pas à l’ARFA comme l’AFPI-CFAI (formation professionnelle de l’industrie), l’AFT-IFTIM (écoles de logistique). Sans compter les classes ouvertes au sein même du Campus Martelet : Diplôme Universitaire de Professionnalisation (DUP) créé par la CCI Formation Beaujolais en partenariat avec Pôle Emploi Villefranche et l’université Lyon III Jean Moulin ; WebForce3, la 1ère école numérique du Beaujolais. Des débuts prometteurs qui devrait rapidement faire du Campus Martelet un centre de formation d’importance pour toute la région.

ÉMERGENCE
Outre l’aspect éducation, le quartier a également fait l’objet d’une construction galopante, d’abord sous forme de bureaux et plus récemment, de logements d’habitation et de locaux destinés à l’implantation de boutiques diverses. Autant de mètres carrés construits qui ont permis l’émergence d’une demande, de la part des habitants de ce nouveau quartier, à laquelle répond désormais une vraie diversité d’offres.

LA VIE DE QUARTIER
Le Martelet et les Chantiers du Beaujolais d’aujourd’hui offrent tous les avantages d’un vrai quartier citadin avec son petit marché, ses restaurants comme la Table de Maxime, les Coulisses, ses magasins comme Clean Discount, ses sociétés de service comme ExpertC.com, Présence Verte, Carrosserie du Martelet, Ucar, ou AutoSécurité, ainsi que ses artisans, institut de beauté, cabinet d’assurance, marchands de cycles et motos, boutique de vêtements comme Djers Country, etc.

Martelet Carrosserie
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/martelet-carosserie/

Expert.com
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/expertc-com/

 

UN QUARTIER, UNE HISTOIRE UNE DYNAMIQUE

L’histoire du Martelet remonte au Moyen-âge. Fief de la commune de Limas, il s’étendait alors entre les granges Blazet (au nord) et Rollin (au sud) aujourd’hui disparues.

Martelet1 copieAu XIIe siècle, le Martelet renferme une maladière (Léproserie) et une chapelle, dont les derniers vestiges disparaîtront au début du XIXe siècle. Le manoir, quant à lui, ne sera construit qu’au XVIIe siècle.

NAISSANCE DES CHANTIERSI
À la fin du XIXe siècle, le Martelet devient le site des Chantiers du Beaujolais, des ateliers de carrosserie reconvertis en constructeurs de matériel de transport pour l’armée durant la Grande Guerre.

RENOUVEAU D’UN QUARTIER
Après la disparition des bâtiments industriels, au début du XXIe siècle, le Martelet devient un quartier aux multiples facettes où se côtoient sociétés de service, artisans, commerçants, restaurateurs, associations ou encore espaces de bureaux, zones d’habitation et campus universitaire.

La Table de Maxime
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/table-de-maxime/

Pauses déjeuner mais pas que…
Qu’est-ce qui fait vivre un quartier ? Ses habitants, ses boutiques et bien sûr les lieux de convivialité, de partage et de rencontre. À cet égard, les endroits où l’on se restaure, qu’il s’agisse de gastronomie, de brasserie, de restauration rapide, de pizzas à emporter ou de pub, constituent le parfait baromètre de la santé d’un quartier.
• DE JOUR… Du fait du Campus et des nombreuses entreprises et bureaux qui s’y sont implantées au cours des dernières années, le Martelet est un quartier dont on pourrait croire qu’il ne vit que le jour au gré des pauses déjeuner…
• … ET DE NUIT Toutefois, le soir venu, les habitants prennent à leur tour possession de leur territoire et le font vibrer parfois jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Preuve s’il en est que le Martelet est bien un quartier.

Présence Verte
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/presence-verte-2/


Clean Discount (Pressing)
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/clean-discount-2/

 

NOUVEAU… UN CAMPUS
UN QUARTIER DE FORMATION

La création d’un campus dédié à la formation professionnelle sur l’agglomération caladoise constitue un atout maître dont le bassin d’emploi du Beaujolais, avec ses 25 000 salariés, et sa jeunesse sont les premiers bénéficiaires.
Martelet3Inauguré par la CCI du Beaujolais en novembre 2016, le Campus Martelet représente près de 2 500m2 de salles de cours, bureaux et ateliers, extensibles à 7 000m2. Une opportunité d’attirer des cursus d’enseignement supérieur ainsi que des cycles d’accompagnement des salariés dans une démarche de 2e chance professionnelle.

UN DIPLÔME UNIVERSITAIRE CALADOIS
Et cela fonctionne. Pour preuve l’ouverture d’une première classe de Diplôme Universitaire de Professionnalisation (DUP) en partenariat avec Pôle Emploi Villefranche et l’université Lyon III Jean Moulin et le lancement de la formation Web- Force3 (1e école numérique du Beaujolais).

UN AVENIR PROMETTEUR
La présence sur le site d’organismes comme l’AFPI-CFAI (formation professionnelle de l’industrie), l’AFT-IFTIM (écoles de
logistique) et l’ARFA, fait entrevoir l’importance du Campus Martelet en tant que centre de formation pour toute la région.

ARFA
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/dossier-formation-arfa-2/

De la mécanique SOUS TOUTE SES FORMES

En plus de la formation dispensée au sein du Campus ou par les organismes rattachés, le quartier du Martelet renferme une palette assez complète d’entreprises liées à la vente, à l’entretien, au contrôle ou à la réparation de véhicules à deux ou quatre roues.
Allez savoir pourquoi, il est des quartiers qui sont prédestinés à privilégier l’implantation d’un type d’activité plutôt qu’un
autre. Au Martelet, c’est le secteur de l’auto, de la moto et même de l’outillage d’agriculture et motoculture qui prime, avec tout ce que cela comporte comme extensions possibles, en un mot : la mécanique, dans ses sens de mouvement et de fonctionnement de machine…
Martelet5Ça roule pour vous !
Autant dire que si vous êtes en panne, que ce soit avec votre voiture, avec votre moto ou avec votre tondeuse autoportée ; si vous recherchez un carrossier ; si vous avez besoin de pièces pour bricoler votre véhicule ; si vous avez un contrôle technique à effectuer et même si vous avez besoin de louer une voiture… vous êtes au bon endroit.
Facettes multiples
Cela ne signifie toutefois pas que l’activité du quartier se limite à ce qui roule, comme en témoignent les différents paragraphes qui émaillent ce dossier, mais qu’en plus de tout le reste, vous disposez ici d’un large éventail de possibilités en matière de motorisation.
Des services multiples que vous trouverez de part et d’autres de la route d’Anse, depuis le rond-point des Chantiers du Beaujolais
jusqu’à la hauteur de la rue de la Grange Rollin.

UCAR
http://myblocnotes.fr/2017/05/03/ucar-location-de-vehicules/

Auto Sécurité
http://myblocnotes.fr/2017/05/02/auto-securite-controle-technique/

UN QUARTIER qui bouge
Des restaurants, des boutiques, des entreprises, un campus… à chaque passage au Martelet, on a l’impression que quelque chose a changé. Après avoir été comme figé dans le temps durant plusieurs décennies, le Martelet est aujourd’hui en pleine effervescence. Extension à part entière de la Calade, il en est l’un des quartiers les plus dynamiques.

• FORT POTENTIEL Et il y a fort à parier que les choses n’en resteront pas là. D’autres commerces viendront enrichir une offre déjà large. Le nombre d’étudiants croîtra avec la renommée du Campus. Les locataires et propriétaires s’installeront dans ce nouvel univers où beaucoup reste encore à créer.
• LE FUTUR Dans quelques années, le Martelet sera vraisemblablement intégré à une grande ville dont il sera peut-être le quartier latin… Un futur rayonnant pour un quartier


A propos de l'auteur


Les commentaires sont clos.

Haut ↑