Archives intro_deco

Publié le 1 décembre 2013 | par blocnotes

0

Déco industrielle

De la culture Loft au mobilier d’usine …

deco_05Il y a 40 ou 50 ans, avoir un loft (ancien atelier, entrepôt ou usine), était un moyen économique de se loger dans un environnement hors norme, parfois même jugé excentrique, puisque utilisant le mobilier et la structure du bâtiment comme éléments de déco.

deco_04Aujourd’hui, le loft est devenu un must quasi inabordable, toujours très apprécié par les artistes, ou ceux qui en ont l’âme, mais il est possible d’en recréer l’esprit au travers de la déco ou du mobilier dit industriel, lequel remporte un franc succès, tant au niveau des fabricants qui ont su le remettre au goût du jour en le parant de mille couleurs, qu’au niveau du public qui semble redécouvrir ces dizaines d’accessoires d’ameublement et de décoration, comme s’il s’agissait de véritables nouveautés.

LOFT STORY
Avant d’en venir aux meubles, parlons aménagement. Parmi les grandes tendances style lofts d’antan, il y a bien sûr le mur de briques rouges ou peintes en blanc cassé ; les poutres métalliques apparentes style IPN, brutes, teintées d’un beau gris-vert «factory», voire d’un joli rouille, ou recouvertes d’une peinture plus claire et surtout plus gaie, selon l’ambiance que l’on souhaite donner à son intérieur ; les tuyauteries en fontes (le plomb étant à proscrire…) qui circulent au plafond, qu’elles soient fonctionnelles ou non, et qui peuvent être réaménagées en luminaires pour le moins originaux, etc.

deco_06TOLIX ET LES AUTRES
Côté mobilier ou accessoires, citons les lampes de bureau métalliques articulées ou flexibles plus ou moins “grossières“, couleur acier verni ou brossé, ou laquées de couleurs éclatantes ; les lampes d’atelier émaillées ou acier ; les classeurs métalliques ; les meubles de rangement d’atelier ; les dessertes en inox ; les vestiaires d’atelier ; la pointeuse d’époque, qu’on trouvera chez un brocanteur branché ; et bien sûr les fameuses chaises Tolix, dont la célèbrissime “Chaise A“, designée par le français Xavier Pauchard en 1934 , le “Fauteuil A56“ ou le “Tabouret H“.
A noter que l’une des principales rivales de la chaise Tolix était lyonnaise : il s’agissait de la Chaise Multipl’s,fabriquée dès le début du XXème siècle.

 


A propos de l'auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut ↑